Ses projets

La mise en valeur d’un riche patrimoine :

Durant plus de vingt siècles, le village d’Arrossa a tiré profit des riches filons de fer de ses montagnes. Entrées de galeries de mines, bâtiments en ruines, voie de roulage, fours, amoncellements de scories… témoignent encore avec force d’une histoire minière aujourd’hui totalement révolue.

Consciente de la richesse de ce patrimoine, la commune de Saint-Martin-d’Arrossa a créé deux sentiers d’interprétation en 2015. Le premier circuit (sentier découverte tout public) permet de découvrir les vestiges de l’exploitation du XXe siècle, le second (sentier des mineurs, pour randonneurs confirmés) chemine à la découverte des mines et des fours de métallurgie les plus anciens.

Dans le but de rendre accessible le patrimoine minier au plus grand nombre, la commune d’Arrossa s’est engagée dans l’aménagement d’une partie du site archéologique : elle projette d’ouvrir une des mines souterraines au public.

Ce projet de mise en valeur du site minier constitue le prolongement naturel d’une longue phase d’exploration et d’étude archéologique.

Les points de tri :

Une nouvelle organisation de la collecte et du traitement des ordures sera mise en place sur tout le territoire de Garazi-Baigorri. Les containers verts sur roulettes, que nous connaissons tous, seront supprimés et remplacés par des containers semi-enterrés d’une contenance beaucoup plus importante.

La plus grande partie des travaux incombe à la Communauté d’Agglomération Pays-Basque et la commune doit planifier des aménagements autour de ces points de tri.

La gestion des cimetières :

La commune a débuté un travail d’inventaire de l’ancien cimetière.

Pour cela, nous procéderons à :

  • une prise de vue par drone et un plan du cimetière,
  • un relevé des inscriptions sur les sépultures,
  • un repérage minutieux et un descriptif exhaustif des sépultures abandonnées
  • un constat d’abandon et un affichage sur les lieux,
  • l’établissement d’actes de concession avec les familles,

En l’absence d’archives, et afin de nous faciliter la tâche, nous recherchons tout renseignement concernant les concessionnaires et les personnes qui y sont inhumées.

Toutes les informations recueillies seront enregistrées sur des fiches de concession et permettront d’établir des actes de concession.

Parallèlement à cela, la gestion des 2 cimetières  par système informatique sera mise en place.
Ceci permettra, en un clic de souris, de connaître le nombre de concessions répertoriées et pour chacune d’elle, des renseignements associés, comme : Famille, date de début et fin de concession, dates des inhumations, nombre de personnes inhumées, places restantes, etc.